Il n’est pas normal que la plupart des Français mangent de la viande « halal » sans le savoir

Pour l’étiquetage obligatoire de la viande « issue de l’abattage rituel »

Pétition au Premier Ministre Édouard Philippe

Monsieur le Premier Ministre,

Sans le savoir, les Français avalent tous les jours des poulets, agneaux ou bœufs abattus de façon inhumaine.

Normalement, la loi française oblige les abattoirs à étourdir les animaux, pour leur éviter d’atroces souffrances au moment de leur mort.

Mais il existe une dérogation pour certains rites religieux (halal ou cascher). C’est l’abattage rituel, qui permet d’égorger les animaux vivants et conscients, sans étourdissement.

L’abattage rituel est tellement cruel pour les animaux que plusieurs d’Europe ont décidé de l’interdire, purement et simplement (tout récemment la Belgique).

La question se pose de mettre fin à cette pratique en France également.

Mais l’urgence absolue, c’est de permettre aux Français de choisir le type de viande qu’ils souhaitent consommer.

Car l’abattage rituel est en train de devenir la règle dans l’assiette des Français – sans qu’ils ne soient au courant.

Pour faire des économies, beaucoup d’abattoirs ont décidé de ne plus faire que de l’abattage rituel. En région parisienne, par exemple, 100 % des abattoirs sont « halal ».

Mais les Français ne le savent pas, car cela n’est écrit nulle part sur leur viande.

C’est d’autant plus scandaleux que la viande de l’abattage rituel comporte des risques sanitaires accrus, avec le risque d’intoxication à la dangereuse bactérie E. Coli.

C’est pourquoi, Monsieur le Premier Ministre, en tant que citoyen et consommateur responsable, je vous demande d’imposer en urgence un label indiquant clairement le mode d’abattage : « viande issue de l’abattage rituel »

Nous, citoyens français, avons le droit de savoir dans quelles conditions les animaux ont été abattus : avec ou sans souffrance inutile, avec ou sans risque sanitaire.

Je vous demande de prendre exemple sur les Pays-Bas, qui ont édicté une règle très simple : là-bas, les viandes d’animaux abattus sans étourdissement doivent être étiquetées et présentées en magasin de façon séparée des autres viandes.

C’est le strict minimum, c’est facile à mettre en œuvre, et vous devez donc le faire dès que possible.

Je vous demande aussi, Monsieur le Premier Ministre de lancer une réflexion avec les communautés religieuses sur la meilleure façon de mettre fin définitivement à l’abattage cruel sans étourdissement.

Je compte sur votre action, monsieur le Premier Ministre.

Avec ma respectueuse considération,

Guillaume Chopin

Association Santé Naturelle

JE SIGNE LA PÉTITION

Sources



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RESTEZ INFORMÉS


Recevez gratuitement notre newsletter et nos alertes santé. En cadeau avec votre inscription, recevez le dossier Sauver les abeilles (et votre santé) en choisissant le BON miel

En cliquant ci-dessus, je m'inscris à la lettre d'informations
de l'association pour la Santé Naturelle

Votre adresse email restera strictement confidentielle et ne sera jamais échangée. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Consultez notre politique de confidentialité

Rejoignez-nous