Les technocrates européens vont-ils TUER l’huile essentielle de lavande ?

 

Vous voyez ce champ de lavande ?  Vous sentez ce délicat parfum qui s’évapore avec la chaleur des premiers jours du printemps ?

Imaginez un instant que vous écrasez quelques grains de lavande entre vos doigts.  Quel bonheur !

Mais voilà, il y a un problème.

Ce champ de lavande sera-t-il encore là dans 5 ans ?

Rien n’est moins sûr et c’est pour ça que les petits producteurs d’huile essentielle de lavande de Provence sont aux abois.

Depuis des mois, ils se battent contre un nouveau règlement européen qui pourrait signer la fin de ce fleuron provençal.

Comme toujours avec l’administration, c’est un peu David contre Goliath.

 

Le rouleau compresseur de la technocratie européenne va tout écraser

De quoi s’agit-il ?

Dans les couloirs de Bruxelles, les fonctionnaires européens préparent depuis plus de 10 ans un nouveau règlement qui doit entrer en application cette année (avant le 31 mai 2018).

Il s’agit du règlement n° 1907/2006 du Parlement européen et du Conseil, le “fameux” règlement R.E.A.C.H. (règlement sur l’enregistrement, l’évaluation, l’autorisation et les restrictions des substances chimiques).

Même si c’est un peu compliqué comme souvent avec les réglementations européennes, il m’a paru important de vous en parler aujourd’hui.

Car le règlement technocratique imposé par Bruxelles pourrait signer la FIN de la lavande en Provence.

Je n’ose toujours pas croire que ça va arriver… Comment est-ce possible, ici, sur ces terres de Provence où est née l’aromathérapie en 1910 sous l’impulsion de René-Maurice Gattefossé ?

Quel drame ce serait !!

 

Un drame pour la Provence et pour notre santé !

Un drame économique bien sûr, pour tous les producteurs qui sont les premiers concernés.

Un drame culturel, parce que Bruxelles le veuille ou non, l’huile essentielle de lavande fait partie de la culture provençale, et c’en est même devenu un symbole.

Et puis, ce serait un drame pour moi… et pour vous peut-être… je veux dire pour les dizaines de milliers de gens qui se soignent avec l’huile essentielle de lavande ou de lavandin, une des plus précieuse que la Nature nous ait donné.

Comment un truc pareil est-il possible vous demandez vous peut-être ?

Vous allez voir qu’on marche sur la tête…

Il faut que je vous dise un mot du règlement en question.

Le règlement européen R.E.A.C.H. part d’un bon sentiment, qui est de protéger le consommateur européen de tous les produits chimiques potentiellement dangereux qui l’entourent.

Sans entrer dans le détail, R.E.A.C.H. exige un dossier d’homologation pour chaque produit chimique fabriqué ou importé dans l’Union européenne : c’est complexe et coûteux à réaliser, notamment pour les petits producteurs.

 

Dingue : ils pinaillent avec la lavande mais pas avec le pétrole

Quel rapport avec l’huile essentielle de lavande, pensez-vous ?

C’est bien ça le problème !!

En toute logique, les produits naturels devraient être exemptés de R.E.A.C.H., sauf s’ils répondent aux critères de classification de “substances dangereuses”.

Or, la plupart des huiles essentielles sont considérées comme dangereuse, car elles contiennent des tas de molécules qui sont bien sûr irritantes pour les yeux ou inflammables, ce qui suffit à les considérer comme des “substances chimiques” !!!

“Comment en effet a-t-on pu accepter sans broncher que les huiles essentielles soient considérées comme des mélanges de molécules chimiques (…) et les distillateurs de lavande et autres huiles essentielles comme des fabricants alors qu’ils procèdent à leur extraction des fleurs, des feuilles, des fruits ” s’interroge Raymond Chaillan, président d’Honneur de la Société Française des Parfumeur.

Le plus rigolo… ou le plus triste, c’est que le pétrole, lui, est exempté de cette directive européenne !

Et là où la technocratie produit souvent des résultats absurdes, c’est que les petits producteurs risquent de baisser les bras parce qu’ils ne pourront investir pour se mettre aux normes.

Et les gros acteurs, ceux qui intègrent des huiles essentielles dans la production de cosmétiques, de parfums ou d’autres produits, risquent de se tourner vers des produits de synthèse, qui sont 100% chimiques, mais qui paradoxalement poseront moins de problèmes face à R.E.A.C.H.

Vraiment on marche sur la tête !

Et là, ce sera vraiment la fin des huiles essentielles et même le coup d’arrêt de leur production artisanale en France.

Je ne sais pas ce que vous en pensez, mais je me demande si notre rôle n’est pas de réagir avant qu’il ne soit trop tard.

C’est pour cette raison que j’ai lancé une pétition que vous pouvez retrouver ici https://www.sauvons-les-huiles-essentielles.com/

Je vous invite donc à signer et à partager cette pétition à tous vos contacts !

Si on veut réagir, il faut faire vite.

Votre dévoué

Guillaume Chopin

 

Sources



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 réponses à « Les technocrates européens vont-ils TUER l’huile essentielle de lavande ? »

  1. Torres james says:

    LA J’AI LA HAINE QUI ME BOUFFE 😤😤😤👿👿👿de quoi ils semblent ses BRANLEURS !!!!!!!! Sa le fric des gros groupe et des autres magouilleurs de cette ste de mange foutre ils l’aiment . BANDES DE CONNARDS
    LAVEZ VOTRE CUL AU LIEUX D’EMMERDER SES TRAVAILLEURS HONNETE .

  2. GIROLLET MAURICE says:

    Les technocrates de Bruxelles ne connaissent rien ,c’est évident au sujet,et de toutes façons leurs décisions vont toujours dans le sens de favoriser les lobbies et les grosses industries qui font des milliards d’euros de profils.Je suis un ancien producteur de plantes aromatiques et médicinales ,et en tant que tel ,je suis très attaché à ce genre d’activité.Il est réaliste d’affirmer que ,depuis quelques années ,nous assistons à un engouement certain et grandissant de la part du public pour se soigner avec des produits à base de plantes,et permettant une prise en charge ,par soi-même de sa santé et de son bien -être personnels.

RESTEZ INFORMÉS


Recevez gratuitement notre newsletter et nos alertes santé. En cadeau avec votre inscription, recevez le dossier Sauver les abeilles (et votre santé) en choisissant le BON miel

En cliquant ci-dessus, je m'inscris à la lettre d'informations
de l'association pour la Santé Naturelle

Votre adresse email restera strictement confidentielle et ne sera jamais échangée. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Consultez notre politique de confidentialité

Rejoignez-nous