Glyphosate : la trahison d’Emmanuel Macron

Cher défenseur de la Nature,

A l’époque, Emmanuel Macron ne pouvait pas être plus clair.

A peine élu, en 2017, le président avait annoncé vouloir interdire le glyphosate « dès que des alternatives auront été trouvées et au plus tard dans trois ans »…

Donc, le glyphosate devait être interdit en 2021 au plus tard.

C’était une promesse nette, claire et précise.

Et pourtant, il vient de la trahir.

Une sortie complète du glyphosate d’ici fin 2020 n’est « pas faisable », a-t-il déclaré lors d’un débat à Bourg-de-Péage.

L’interdiction « tuerait notre agriculture », a-t-il ajouté [1].

Mais si c’était vrai, alors pourquoi cette promesse il y a à peine 2 ans ???

La vérité, c’est que cet engagement date de l’époque où Nicolas Hulot était encore ministre de l’Écologie.

Depuis, les lobbys et multinationales de l’agro-chimie ont repris la main sur l’Elysée

…et entre-temps, Emmanuel Macron a placé au ministère de l’agriculture un certain Didier Guillaume qui, à peine nommé, a osé déclarer ceci sur RTL :

« C’est aux scientifiques de faire la preuve ou non qu’il y a des conséquences à l’usage des pesticides. Ou pas »

« Il y a peut-être des soupçons, mais il n’y a aucune preuve scientifique »

Aucune preuve scientifique du danger des pesticides ???

On croit rêver en entendant cela…

Pas plus tard que le 15 janvier dernier, la Justice a annulé la mise sur le marché du Roundup Pro 360, contenant du glyphosate [2].

Pourquoi ? Principe de précaution : le tribunal a rappelé que le Centre International de recherche sur le cancer (CIRC) a classé en 2015 le glyphosate comme « cancérigène probable » !

Et le pire, c’est que le cancer n’est pas le seul risque sanitaire du glyphosate !

Ce pesticide détruit aussi notre « organe » le plus précieux : notre flore intestinale !

 

Le glyphosate DETRUIT votre flore intestinale – et celle des abeilles !

Je rappelle que le glyphosate est un tueur de « mauvaises herbes ».

Chimiquement, il est fabriqué pour tuer les plantes… mais il tue aussi les micro-organismes !

Et c’est bien là le problème.

Car nous abritons dans notre intestin plusieurs milliers de milliards de petits êtres vivants qui sont absolument vitaux pour notre santé : c’est notre flore intestinale, notre « microbiote » !

Si votre microbiote est déséquilibré, gare aux problèmes de santé, comme l’obésité, le diabète, les allergies, l’asthme, la dépression, l’anxiété !

Et quand on sait qu’il y a du glyphosate dans 90 % des couches pour bébé [3], on comprend l’urgence de l’interdire totalement !

Car le microbiote du bébé est particulièrement fragile – ce n’est pas le moment de le malmener avec des produits dangereux !

Ce danger du glyphosate a même été prouvé scientifiquement… sur les abeilles.

Ce sont des chercheurs de l’université du Texas aux Etats-Unis qui viennent d’en faire la démonstration : le glyphosate appauvrit le microbiote des abeilles…

…et la conséquence est terrible : les abeilles deviennent plus vulnérables aux infections, elles résistent moins aux bactéries nocives… et meurent en plus grand nombre [4] !

Alors M. Macron : nous demandons la fin du glyphosate AU PLUS VITE !

Car contrairement à ce qu’on veut nous faire croire, notre agriculture peut largement s’en passer :

 

Écoutez ce que dit ce député agriculteur, M. Macron !

Il faut écouter le député Nicolas Turquois, élu de la Vienne.

Intervenant à l’Assemblée nationale [5], voici ce qu’il a expliqué :

« Je suis agriculteur à la base, j’utilise du glyphosate mais je sais comment m’en passer techniquementIl y a surtout un frein économique et psychologique, parce qu’on a pris l’habitude d’utiliser une solution simple, rapide, efficace, couteau suisse, on ne se pose plus la question.

Mon père, il y a 15 ans, n’utilisait pas de glyphosate, et il faisait une agriculture assez productive.

Il y a plein d’usages du glyphosate sur lesquels on a des solutions alternatives.

Il reste seulement 4 usages qui posent problème :

    • L’Agriculture de conservation (NDRL : un mode d’agriculture spécifique, moins « chimique » que d’autres mais qui utilise le glyphosate) ;
    • la problématique des vivaces, notamment chardons et liserons : il y a des alternatives mais c’est remplacer des produits chimiques par d’autres ;
    • l’agriculture en pente ;
    • et la SNCF.

Et donc si on limitait le glyphosate à ces 4 usages, on aurait déjà de façon simple résolu une grande partie des problèmes ! Il y a des freins économiques : il est plus facile, plus rapide et moins cher de passer du glyphosate que de repasser des herses et des chômeurs dans les champs. »

Et ce député conclut ainsi son intervention : si on supprimait tous les autres usages, on pourrait d’ici 2 ans supprimer 80 % des volumes utilisés !

Vous comprenez ce que cela veut dire ?

C’est un simple problème de « volonté politique ».

En quelques mois, on pourrait se passer de l’essentiel du glyphosate, et ce serait déjà un beau progrès !

Alors, Monsieur Macron, allez-vous vous préoccuper de la santé de nos agriculteurs… allez-vous protéger nos bébés… allez-vous défendre les abeilles pollinisatrices…

…ou allez-vous défendre les intérêts économiques de Monsanto, cette multinationale qui fabrique le Round-up bourré de glyphosate ??

La réponse dépend en partie de vous et moi, de notre mobilisation !

Je prépare en ce moment même une grande action contre le glyphosate et l’agriculture bio… alors restez connecté, et à très vite !

Votre dévoué,

Guillaume Chopin

PS : Envoyé Spécial a réalisé récemment une très bonne émission sur le glyphosate, rendez-vous ici pour la visionner ou revisionner.

Sources

[1] https://www.nouvelobs.com/politique/20190124.AFP1127/sortie-du-glyphosate-on-n-y-arrivera-pas-a-100-en-trois-ans-selon-macron.html

[2] https://www.rts.ch/info/monde/10140713-marche-arriere-en-france-pour-la-commercialisation-du-glyphosate.html

[3] https://www.lemonde.fr/planete/article/2019/01/22/du-glyphosate-et-des-substances-chimiques-dangereuses-dans-les-couches-jetables-pour-bebes_5412999_3244.html

[4] https://www.futura-sciences.com/planete/actualites/developpement-durable-glyphosate-serait-bien-tueur-abeilles-72983/

[5] http://www.lcp.fr/actualites/le-coordinateur-interministeriel-du-plan-de-sortie-du-glyphosate-auditionne-lassemblee

___



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

7 réponses à « Glyphosate : la trahison d’Emmanuel Macron »

  1. Valarin says:

    Encore une promesse non tenue;;;j’ai regardé hier le débat outre mer,quelle suffisance et quel manque de réaction;comme je le disait,attendez la suite;;;

  2. Theurier says:

    Venant de lire le message, je suis outré.
    Entre les médicaments inutiles qui ruinent la santé ou au mieux n’ont aucune conséquence (alors pourquoi les utiliser ?) et les produits chimiques qui sont balancés partout par facilité ou pas lucre (cela demande moins de travail donc moins d’investissement en temps et en argent)
    on peut se demander si l’industrie agrochimique ne nous prend pas pour ces cobayes ? à son profit bien sur ! Malgré les efforts des médecins, on n’est pas prêt de guérir du cancer !!! Haro sur l’industrie chimique !

  3. BIDI says:

    Selon Mr Macron aucun pesticide ne serait dangereux le chlordécone, le glyphosate ou le paraquat bébés de la célèbre firme

  4. pennec says:

    Supprimer l’utilisation du glyphosate, sauf quelques cas cités, parait raisonnable et réalisable…mais les agriculteurs vont se trouver des liserons et chardons imaginaires pour l’utiliser quand même!!
    Quand je vois en Charente maritime les hectares devenus oranges tellement ils sont inondés de produits dangereux,je me dis que nous sommes un département sinistré! il set très urgent d’agir!

  5. MICHEL JOUGLET says:

    ma femme travaille en pharmacie, elle voit souvent des ordonnances pour des agriculteurs souffrant du cancer et qui lui avouent l’origine de leur mal..pour eux c’est indéniable …toujours la même réponse…..glyphosate.. NB: Avant Monsanto l’agriculture se portait très bien et donnait à «  »manger » » aux Hommes. Aujourd’hui , on produit et on jette le surplus..qu’elle imbécillité.. Ingénieurs en agro?? heum !!!
    pourquoi interdire le rundup aux amateurs et pas aux  »tueurs d’abeilles professionnels » aux tueurs de la Terre à grande échelle. il est vrai aussi que les plus à blâmer sont aussi les jardiniers amateurs qui sans scrupules ont utilisé le glyphosate ( rundup) pendant des années !
    «  »Malheur aux Hommes qui auront fait souffrir la Terre «  »(la bible)
    bonne journée

  6. Leclercq Maryse says:

    Votre combat est indispensable!….Il ne devrait meme pas éxister si les preneurs de décision comprenaient qu’ils sont mortels eux aussi!…Le pouvoir et l’argent ont rendu irrésonnable de tout temps ….Au 21eme siècle , ça continue!…Donc il faut les réveiller, eux-mémes ou leurs proches sont comme nous tous, des victimes potentielles de ces saletés…Comment est-ce que des gens intelligents peuvent oublier qu’ils sont mortels??????

  7. chouvellon says:

    Quand est-ce qu’on aura un vrai engagement de nos élus en faveur de la santé et de l’environnement et un vrai désengagement face aux lobbies et à tout ce qui tue !! (et dont on n’a plus à faire la preuve…)

RESTEZ INFORMÉS


Recevez gratuitement notre newsletter et nos alertes santé. En cadeau avec votre inscription, recevez le dossier Sauver les abeilles (et votre santé) en choisissant le BON miel

En cliquant ci-dessus, je m'inscris à la lettre d'informations
de l'association pour la Santé Naturelle

Votre adresse email restera strictement confidentielle et ne sera jamais échangée. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Consultez notre politique de confidentialité

Rejoignez-nous