BRAVO : ces 2 petits pays courageux INTERDISENT le Round-up !

 

C’est plus qu’une « belle histoire ».

C’est la preuve que l’agriculture peut fonctionner sans produit chimique dangereux.

Je vais vous la raconter dans une seconde.

Masi d’abord, petit rappel sur le tristement célèbre « Round-up », du géant Monsanto.

Vous en avez forcément entendu parler : il s’agit de l’herbicide le plus utilisé au monde… et une véritable menace pour notre Santé !

Son principal ingrédient est le glyphosate… un produit classé comme « cancérigène probable » par l’Organisation Mondiale de la Santé !

Même Emmanuel Macron (qui n’est pas un écologiste historique) a déclaré vouloir interdire le glyphosate en France « d’ici 3 ans ».

En plus, le Round-up ne contient pas seulement du glyphosate…

Il contient aussi des adjuvants dérivés du pétrole et des détergents qui pénètrent au cœur de nos cellules.

Au total, quantité d’études scientifiques ont prouvé que le Round-up était plus toxique encore que le glyphosate seul. [1]

C’est logique : les adjuvants visent à rendre l’herbicide encore plus efficace pour « tuer les plantes »… et donc pour tuer la vie.

Et lorsqu’un produit « tue la vie », il est rare qu’il soit inoffensif pour l’homme !

 

Le Salvador bannit le « Round-up » et 53 pesticides en 2013 !

Voilà pourquoi il faut se réjouir que des États décident de se sortir du « tout agriculture chimique ».

C’est le cas du Salvador, un petit pays courageux d’Amérique centrale.

Il y a 5 ans, ce pays a voté l’interdiction de 53 pesticides et engrais chimiques… dont le fameux Round-up !

Et dans le même mouvement, le pays a encouragé les agriculteurs à revenir à des cultures adaptées à ce pays, son terrain et son climat !

Pour quel résultat ?

Il est encore un peu tôt pour le dire.

Passer du « tout chimique » au « tout naturel » prend du temps et des efforts !

Mais comme le montre ce reportage récent de journalistes de France 2, un nouvel espoir est en train de naître au Salvador :

Et ce n’est pas le seul pays à se libérer du « tout chimique » !

 

Une autre décision courageuse au Sri Lanka

Au Sri Lanka aussi, une grande décision a été prise.

En 2015, son président Mahinda Rajapaksa a décidé d’interdire le glyphosate.

Pourtant, le Sri Lanka est un grand producteur de thé et de riz… et c’était un grand consommateur de glyphosate !

Mais voilà : l’herbicide causait probablement des maladies chroniques rénales graves chez les paysans… et aurait même « tué 20 000 personnes » ! [2]

Là-bas, le glyphosate serait particulièrement toxique parce qu’il se mêle à l’arsenic, très présent dans les sols.

Et voilà comment le Sri Lanka a pris la décision courageuse d’interdire l’importation, la vente et l’utilisation d’herbicides à base de glyphosate !

Je vous conseille de regarder ce petit reportage de 4 minutes à ce sujet :

Mais attention : la partie n’est pas gagné.

 

Difficultés à court terme, LUMIÈRE à long terme !

Voyez-vous, il est très difficile pour des agriculteurs de se reconvertir du jour au lendemain !

Dans un premier temps, la productivité diminue, forcément.

Car il n’est pas facile de se réhabituer à faire sans ce « désherbant chimique », ravageur pour les sols et la santé, mais diablement efficace contre les « mauvaises herbes ».

Voilà pourquoi des voix s’élèvent au Sri Lanka pour demander le retour du glyphosate. [3]

Et pourtant, se passer du glyphosate est bien la meilleure décision possible à long terme !

Car il est clair que le glyphosate sera interdit PARTOUT, un jour ou l’autre.

Et parce que les nouveaux modes de production, plus sains, plus bio, plus respectueux de notre santé, sont le véritable avenir de l’agriculture dans le monde !

En tout cas, c’est mon vœu le plus cher… et il est permis de rêver !

Votre dévoué,

Guillaume Chopin

 

Sources

[1] Major pesticides are more toxic to human cells than their declared active principles, R. Mesnage et al., Biomed Res Int, 2014Ethoxylated adjuvants of glyphosate-based herbicides are active principles of human cell toxicity, R. Mesnage et al., NCBI, 2013

[2] http://www.liberation.fr/planete/2017/10/24/le-glyphosate-dans-tous-ces-etats_1605442

[3] https://geneticliteracyproject.org/2018/01/10/sri-lankan-tea-farmers-want-glyphosate-herbicide-ban-overturned/



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

8 réponses à « BRAVO : ces 2 petits pays courageux INTERDISENT le Round-up ! »

  1. sebire says:

    Il n’y a pas eu besoins pour moi de conversion car issu du monde agricole, j’ai toujours connu la culture raisonnée avec les engrais naturels et cela marc hait super bien, sans ennuis du type effets secondaIres . Donc vive le BIO puisque c’est ainsi qu’il faut appeler la culture naturelle, qui a toujours existé depuis des millénaires.

  2. PASCALE HENRY says:

    L’Union Européenne nous empêche d’interdire les produits chimiques . Retrouvons notre indépendance nationale et faisons des référendum d’initiative populaire. Seul l’UPR propose ce choix de société . Nous avons été trompés par ceux qui ont fait l’UE . Ça fait mal , mais c’est une réalité .

  3. Zibelli says:

    Ce que l on oublie de dire que les terres sont tres poluees et qu il faudra des annees avant de revenir a la normale et de plus nous n avons pratiquement plus d oiseaux qui mangeaient les insectes nuisibles comme par exemple les moustiques ou les chenilles processionnaires qui nous envahissent et c est malheureux et triste que l on est laisse et que l on continue moncento a tue la nature et les gens 3 ans c est 3 ans de trop c est tout de suite qu il faut arreter

  4. Christiane RICHEZ says:

    conscients, réalistes et courageux pays !
    MERCI
    Et les « grands » corrompus qu attendent ils ???
    du fric du fric…

  5. Sabri says:

    Je suis entièrement d’accord avec vous. Il faut continuer à défendre la nature contre l’homme, malheureusement ! Quand est-ce que ce dernier prendra t’il conscience qu’il est l’auteur de tous les dégâts créés sur la planète ? Il tu les animaux pour satisfaire ses profits , et détruit la nature en se croyant plus malin ! Seulement ,il le sera moins lorsqu’il découvrira que toutes ses betises se retourneront contre lui ! Malheureusement le mal à déjà commencé !

  6. Belin Yvette says:

    BRAVO POUR LA decision du gouvernement

  7. JACQUELINE BROCCARD says:

    bonjour à vous tous et toutes un merci du coeur pour vos /nos engagements tellement importants et qui emmènent un énorme plaisir et de la joie, jacqueline

  8. Lucas says:

    Cela fait plusieurs fois que je clique pour me désabonner de votre de lettre. Si je partage la plupart de vos opinions, votre mode de fonctionnement m’est particulièrement désagréable. Comment faire pour que cette démarche de désabonnement soit suivie d’effet?

RESTEZ INFORMÉS


Recevez gratuitement notre newsletter et nos alertes santé. En cadeau avec votre inscription, recevez le dossier Sauver les abeilles (et votre santé) en choisissant le BON miel

En cliquant ci-dessus, je m'inscris à la lettre d'informations
de l'association pour la Santé Naturelle

Votre adresse email restera strictement confidentielle et ne sera jamais échangée. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Consultez notre politique de confidentialité

Rejoignez-nous